Reportages

Published on avril 13th, 2017 | by Agathe

0

Arrow Minds/Ninetynine/New Hate Rising/Tausend Löwen unter Feinden – Chemiefabrik Dresde – 8 avril 2017

Ce week-end, j’ai testé pour vous la Chemiefabrik, ou plus précisément 4 groupes de « Hardcore » : Arrow Minds, Ninetynine, New Hate Rising et Tausend Löwen unter Feinden.

Comme la majorité des endroits que j’ai pu découvrir depuis que je suis en Allemagne, cela commence par une bonne impression, et ici très punk. Le moindre centimètre de mur est couvert d’écritures ou de stickers divers et variés et, à la manière des sirènes qui jonchent parfois la proue des bateaux, une énorme tête à crête domine la salle depuis l’angle du bar. Je n’y irais pas par quatre chemins, pour faire simple, je suis heureuse de n’avoir découvert cet endroit que maintenant car si j’y étais allée plus tôt, autant vous dire que j’y aurais passé tous mes week-ends (du jeudi au dimanche).

Après les 45 minutes rituelles de décalage entre l’heure annoncée et l’heure réelle, et donc près d’un litre de bière, le concert commence enfin avec Arrow Minds. Les membres du groupe ont de bonnes petites allures de garçons sages, mais surtout ils sont biens unis et ils envoient ! Le chanteur s’arrache la voix en faisant des bons dignes de tout groupe de hardcore qui se respecte et le bassiste, et sa petite tête d’ange, l’accompagnent d’un chant plus clair. C’est dynamique, entraînant tout en restant quand même plutôt accessible, ce qui est à mon sens -et ce ne sera pas dit de manière négative dans ce cas- plutôt pas mal pour commencer la soirée. Le petit plus : le chanteur semble parfois être à deux doigts de s’étrangler avec le fil de son micro et garde de manière déroutante sa main collée à son entre-jambe pendant tout le set, ce qui ajoute une certaine animation.

La soirée s’enchaîne ensuite avec Ninetynine. On change un peu de style et on passe à quelque chose de plus brutal et plus emportant d’un point de vue instrumental façon crossover thrash, et ça se sent bien car quelques personnes commencent à émerger de la foule pour se battre avec le vent. Certains morceaux rappelant bien le style des Iron Reagan, d’autres laissant quelques secondes pour respirer de temps à autre. Je n’ai pas tout compris à ce qu’ils disaient mais en deux mots, ça sonnait comme un : « on est révoltés et on fait des kilomètres pour le balancer à la face du monde » (et oui, thrash, moto, vous voyez où je veux en venir et puis… Hardcore quoi).

C’est à partir du troisième groupe : New Hate Rising que l’ambiance se concrétise. À ma grande surprise après l’effet crescendo des deux premiers groupes, nous sommes maintenant faces à un chant parfois terriblement pop et une structure très répétitive. Les cœurs feraient presque penser au final d’un spectacle des Enfoirés ou à du Volbeat, et on pourrait même avoir la soudaine impression d’être retournés au collège, plongés dans un univers pop-punk et passant sur scène d’un gang à un boysband. Je dirai simplement qu’après toute l’énergie absorbée juste avant, cette musique était plus facile à appréhender et que si elle n’était ironiquement pas hardcore, au moins elle aura permis de réveiller l’envie de danser (ou de boire) du public.

Après cette petite trêve, la soirée se clôture enfin avec Tausend Löwen unter Feinden. On repart sur quelque chose d’un peu plus linéaire, aussi assez et surtout de plus hardcore ! Les paroles sont en allemand et ô surprise, ça rend très bien. En effet, le côté parfois un peu sec de la langue accompagne un chant qui sonne contestataire, et ce, de manière très harmonieuse. Différents membres du groupe chantent tour à tour et apportent des différences intéressantes notamment au niveau du débit de la voix. Ce que nous apprend ce groupe : le hardcore en allemand, c’est beau et ça diminue la nécessité de crier pour avoir un rendu convaincant.

En bref une soirée avec 4 groupes engagés dans un hardcore plus ou moins intense et transcendantal, et qui reflète une certaine diversité du milieu. Si je ne les réécouterai pas tous, au moins, il faut croire que dans cette liste chacun pourra faire la découverte d’au moins un groupe qui lui plaise !

Prost !

Arrow Minds
Ninetynine
New Hate Rising
Tausend Löwen unter Feinden

Tags: , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.