..." /> Carole Petit sort de sa bulle | L'Appel Des Tympans

Interviews

Published on février 11th, 2013 | by Milo

0

Carole Petit sort de sa bulle

Interview de Carole Petit (ex Bulle de Vers), réalisée le 24/11/2012 à l’occasion de sa première partie pour le groupe Eiffel.

 L’Appel des Tympans  : Peux-tu nous décrire ton parcours musical  ?

Carole Petit  : J’ai commencé en faisant du classique à l’age de 7 ans, surtout en piano et j’ai continué jusqu’à l’age de 17 ans. Après j’ai eu divers groupes variés de différents styles. J’ai commencé par faire du gros rock, après du reggae, des trucs un peu bizarres, avant d’arriver sur mes chansons à moi.

ADT : Avec l’asso l’Appel des Tympans nous t’avons vu en concert sur la scène off de l’Ecaussystème 2012 avec ton ancien groupe (Bulle de Vers, ndlr), pourquoi ce changement de formation ?

CP : L’envie d’un autre son, d’autres arrangements. Dudule (le contre-bassiste de Bulle de Vers) il est à fond dans ses trucs punk, il a continué dans ça à fond, moi j’avais d’autres envies … On a arrêté de bosser ensemble d’un commun accord. C’était un peu émouvant (le dernier concert de Bulle de Vers était lors du festival Ecaussystème), j’ai cru que j’allais pleurer (rires).

ADT : Et donc maintenant une nouvelle formation …

CP : Oui avec les deux gars, Freddy Blondeau à la contrebasse et Pascal Dalmasso à la guitare.

ADT : Quelle est la différence de cette formation comparé à Bulle de Vers ?

CP : Ce sont des styles complètement différents, Dudule sortait du Death Metal, il n’était pas contrebassiste à la base mais bassiste. Freddy lui vient du jazz, il est multi-instrumentiste donc il a une bonne vision de mon piano, Pascal lui fait de la guitare électrique il aime bien travailler sur tous les sons et ça amène une couleur qui est complètement différente.
Bizarrement ça sonne un peu plus rock maintenant, bizarrement puisque Dudule était censé faire sonner rock. C’est lié aux instruments  !

ADT : Peux-tu nous parler de la résidence à Paris lors de la réalisation de l’EP ?

CP : Vous êtes bien renseignés parce que d’habitude les questions … (rires) la résidence c’était pas pour enregistrer un EP, on a commencé à travailler le 7 juin à trois (avec la nouvelle formation) et on avait le premier concert officiel avec la nouvelle équipe le 1er septembre (2012). Ce que l’on voulait c’est être prêt pour la scène, travailler notre attitude scénique. On a pu bénéficier, par chance, de Philippe Albaret qui est un super intervenant, qui nous a fait bosser l’aspect scénique pendant deux jours sur Paris. La résidence c’était donc plus pour la scène …
Et par contre en parallèle on a bientôt fini de mastériser un EP qui nous a permis de faire un travail studio complètement différent sur le son, les arrangements … pour que tout s’entende bien, qu’on se bouffe pas les parties les uns les autres.
L’EP sera bientôt disponible, 6 €, 6 titres. C’est pas trop cher et ça permet de faire quelque chose assez représentatif.

Merci à Carole Petit d’avoir répondu à nos questions et au plaisir de la revoir sur scène.

Pour suivre son actualité  : http://www.myspace.com/carole-petit-musiques

Tags: ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.