Chroniques

Published on janvier 31st, 2014 | by Milo

0

As de Trêfle – (pas) comme tout le monde

Après avoir chroniqué le dernier EP d’As de Trêfle, puis après avoir eu le plaisir d’interviewer Laurent Polisset (chanteur du groupe), place maintenant au dernier album du quatuor.

Outre le dernier album Houlala en 2008, leur dernier fait d’armes remonte à l’an 2010 avec un album live le bien nommé Houlalive. Houlalive puisqu’il n’était rien d’autre que le live de leur dernier album. Et oui avec As de Trêfle on appelle un chat un chat et on n’aime pas trop se prendre la tête (c’est bien pour ça qu’ils sont aussi sympas qu’ils en ont l’air).

Bref, puisqu’ils ne font pas comme tout le monde (qui est aussi le nom de leur dernier album), cette nouvelle galette toujours en auto-production (traduction : libre et indépendant), est là pour combattre la morosité ambiante et ça fait sacrément du bien.

13 titres pour la cuvée 2014. Des titres efficaces énergiques qui donne la banane, des ballades qui restent longtemps en tête et des guests de qualité. Vous êtes prêts, voilà ce qui vous attend pour la sortie du disque annoncée le 3 février 2014 :

Bonjour à tes parents lance les festivités avec un titre énergique, joyeux et parfaitement représentatif du son d’As de Trêfle, avec ce petit côté rock qui s’affirme sur ce nouveau disque. Très efficace en live le titre l’est également dans sa version studio (les amateurs du groupe ont déjà eu le plaisir de découvrir ce titre lors des concerts du groupe).

La suite calme le jeu avec une ballade tranquille qui se laisse siffloter l’air de rien avant de ne plus vous lâcher. Il faut dire que pour le coup nos joyeux lurons se font épauler par la voix unique de Guizmo de Tryo et par la section cuivre de la Ruda (Roro, Philly et Daddy). Respect ! Le duo est parfaitement calibré et les deux chanteurs se répartissent allègrement les lyrics, le tout se faisant appuyer par les cuivres à la fin du morceau. Une chanson anti bling-bling qui (à n’en pas douter) vous régalera.

Ca ou d’la merde qui à servi de clip pour l’EP est la troisième piste. Si vous avez lu ma chronique de l’EP vous savez déjà ce que j’en pense sinon sachez que c’est un titre qui envoie la purée (il faut se l’avouer) avec une section rythmique calibrée aux petits oignons. Que dire de plus ? L’un des coups de cœur du disque et pour ne pas changer un titre qui passe très très bien en live (le groupe n’hésite pas à démarrer ses concerts par cette chanson).

La chanson éponyme du disque Comme tout le monde fait appel à nos souvenirs vintage. Le chanteur nous entraîne avec son phrasé toujours aussi rapide qui reste parfaitement compréhensible. Les paroles feront sourire les plus anciens ce qui n’empêchera personne de danser dessus.

Toujours festive dans son approche la chanson suivante fait la part belle à celles qui nous font tourner la tête. Mais non pas la binouze ! Les filles bien entendu ! Déjà testée (et approuvée) en live, la chanson Les filles est le parfait prétexte pour un texte plein de sens et non sens !
« Les filles c’est comme la mer ça dépend de la lune » (ça c’est pour la partie pleine de sens)
« J’aime regarder les filles qui marchent sur l’eau » (ça c’est pour l’autre partie)

Autre titre déjà présent sur l’EP En prendre de la graine pourrait être une chanson militante envers la mondialisation (c’est la première idée qui me soit venue à l’esprit, bien que cela ne soit jamais dit de façon explicite). Cependant je doute que le groupe ait cette prétention. As de Trêfle reste du rock festif avant tout. En revanche je ne doute pas que la rythmique reggae apporte un petit plus qui varie les ambiances avec efficacité.

Deuxième cri d’amour envers nos belles : Ma tige enchaîne les métaphores sur nos moitiés. Un titre qui met la banane ! Il est temps de parler du violon que je n’ai n’est pas encore évoqué. Toujours à sa place tout du long de cette galette, le violon est le gros plus du groupe puisqu’il apporte ce coté entraînant aux chansons du quatuor. Une chanson d’As de Trêfle sans violon serait comme une pizza sans fromage : une hérésie ! Tout ça pour dire que ce petit instrument est pour moi indissociable du son du groupe. Et il l’est d’autant plus que Géraldine n’hésite pas à donner de sa personne pour nous balancer dans la figure des solos endiablés, nom d’une tige !

Encore deux titres de l’EP s’enchaînent. Cette fois ce sont Crise de nerf, un titre acoustique comme As de Trêfle les maîtrisent si bien et Passer l’Hiver (gros coup de cœur de ma part) qui se présentent à nous. N’hésitez pas à lire la chronique de l’EP pour plus d’infos sur ces deux titres.

Si il y a un ovni dans ce disque c’est bien cette ballade : Jean Jacques. Hommage absurde, poilant et défrisant à Jean Jacques Goldman ! Oui oui vous avez bien lu ! À vous de l’écouter pour vous faire votre opinion…

« Quand on est chaussé c’est vrai que la route est plus sûre » sur une veine électrique As de Trêfle envoie la sauce et se fait plaisir avec Du poil autour. Véritable chanson d’amour non pas sur les filles mais simplement sur La Chanson !

Quand As de Trêfle fait une reprise il ne la fait pas comme tout le monde. C’est pourquoi quand nos Tourangeaux font un cover ils rendent hommage à un ancien groupe bien de chez eux : Cornu. Un groupe qui à n’en pas douter a influencé le groupe puisque Cornu dans son approche « Rock » osait déjà le violon à son époque. Pour l’occasion As de Trêfle reprend Tes mains en y rajoutant les cœurs féminins d’Alice et Mathilde des Ogres de Barback. As de Trêfle a plein d’amis fort sympathiques.

Pour conclure en beauté l’album, une dernière chanson d’amour … euh non pas d’amour… ou alors d’amour bestial ! C’est cru (« oh Jessica mon amour je te connais si bien, car j’ai lâché du velours dans le creux de tes reins ») et osé, mais sans volonté de choquer. Un peu de second degré n’a jamais tué personne.

As de Trêfle cuvée 2014 approuvé ! Six ans après Houlala le groupe revient en forme avec un son plus rock tout en gardant son style si reconnaissable. Qui plus est As de Trefle invite ses potos dans leur nouveaux délires : Guizmo, La Ruda et Les Ogres de Barback. Un disque frais et joyeux parfait pour commencer l’année. Du rock festif comme on aimerait en écouter plus souvent.

Mes coups de cœurs de l’album :
– Bonjour à tes parents
– Dans les bibliothèques (feat. Guizmo de Tryo et Roro, Philly, Daddy de la Ruda)
– Ca ou d’la merde
– Les filles
– Ma tige
– Passer l’hiver
– Tes mains ; reprise de Cornu (feat. Alice et Mathilde des Ogres de Barback)

Le point négatif (parce qu’il en faut toujours un) :
– La pochette du disque qui fait kitsch alors que le disque a bénéficié d’une production sans fausse note.

Artiste : As de Trêfle Album : (pas) comme tout le monde
Date de sortie : 3 février 2014
Note : 8/10

Pour plus d’infos : http://www.as-de-trefle.com/

Merci à Gaspard Eliot de la team “As de Trêfle” de nous avoir envoyé le CD pour cette chronique.

Tags: , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.