Chroniques

Published on août 1st, 2013 | by Milo

0

Retour sur le dernier album de Sexy Sushi

Si vous êtes amateur de sarcasme, de sexe ou simplement un rebelle un peu électro, vous avez sûrement déjà entendu parler de Sexy Sushi, ce groupe électrotrash aux paroles crues.

Cette année le groupe a sorti un nouvel album Vous n’allez pas repartir les mains vides ?, ce qui m’a donné envie de vous faire partager l’évolution de leur musique, qui hélas, tourne un peu en rond.
En effet, il s’agit de leur dixième album, et l’originalité qui les a faits connaître est devenue aujourd’hui un doux ronron dont on se lasserait presque.

Sexy Sushi, ce sont des chansons que l’on met à fond dans ses oreillettes, dans sa voiture ou dans sa cuisine, qui nous fait danser comme des fous afin d’expier sa propre colère, sa méchanceté et ses dérives sexuelles : une vraie catharsis, en somme. Rebecca Warrior et Mitch Silver, de leurs vrais noms Julia Lanoë et David Grellier, sont de vrais performers, qui ne se prennent pas au sérieux et arborent perruques et accessoires en tout genre, le tout pour que le public ne se méprenne pas et saisisse parfaitement leur second degrés.
Le beat teckno est toujours là, le rythme entraînant, un peu moins. La faute à un pessimisme et à une tristesse languissante, dans les paroles et dans le rythme, qui semble être survenu depuis l’album Cyril en 2010, avec des chansons comme Retour de bâton ou Il faut plonger les enfants dans des cuvettes de sang.
Les atouts prédominants de leur texte se trouvaient dans les attaques politiques et médiatiques (Rachida Dati, Carla Bruni, Jean-Pierre Pernault) ainsi qu’une homosexualité très acceptée. Ce qui s’est cruellement perdu dans ce dernier album, à l’exception de la chanson J’aime mon pays, où les religieux et petits bourgeois en prennent pour leur grade.

La crudité de leur texte, qui faisait la singularité de ce groupe, semble donc être devenue gratuite, et perd peu à peu son sens politique et son pouvoir de purgation personnel.

Heureusement les deux artistes n’en restent pas là et ont tous deux des projets individuels. Julia Lanoê par exemple, a fait cette année un duo avec le groupe électro très populaire Vitalic (http://youtu.be/IDv6Vksyshg). David Grellier, lui, est également le créateur et producteur du collectif Valérie dans lequel, sous le pseudonyme College, il s’investit davantage dans la musique électro des années 80.

Mais je souhaite particulièrement à Julia Lanoë de continuer son très beau parcours poétique avec son second groupe, Mansfield Tya. La chanteuse travaille surtout en binôme avec : elle-même au chant, à la basse, Carla Pallone au violon et au piano la plupart du temps. On pourrait penser que la chanteuse de Sexy Sushi est atteinte de schizophrénie car, entre la provocation de Rebecca Warrior et la caresse délicieuse de Mansfiled Tya, il y a vraiment tout un monde qui sépare ces univers musicaux.

Zoom sur Mansfield Tya

C’est un spleen digne de Baudelaire qui traverse leurs chansons, tendrement douloureuses, mais surtout poétiques et créatives. L’amour des femmes par les femmes y est traitée avec bien moins de haine (quand je parlais de schizophrénie…) pour ne laisser transparaître qu’une souffrance amoureuse beaucoup plus simple et assumée. On passe donc de “J’veux plus te croiser dans les soirées / Sinon j’vais finir par taper / J’veux plus qu’tu parles à mes amis / Avec ta vilaine gueule de truie ” dans SS, (Tu dégages) à “Où cours-tu ma fugitive ? / Mon indécision t’a glacée. / Mais elle te réclame mon âme vive. / Tu m’as trop vite abandonnée” dans Mansfield Tya (Mon amoureuse).

Cependant les deux groupes de la chanteuse ne semblent pas du tout contradictoires, mais au contraire, complémentaires : si vous êtes énervé, écoutez du Sexy Sushi, si vous êtes amoureux ou mélancolique, écoutez du Mansfield Tya. On soulignera également la complicité que partage Julia avec ses deux collègues David et Carla, ce qui fait d’elle une artiste épanouie.

Tags: , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.