Interviews

Published on juillet 17th, 2013 | by Milo

0

Subsonic L’Interview Réactive

A L’occasion du festival Villaud’Rock, festival de rock gratuit, qui a eu lieu le 29 juin à Villaudric (31) nous avons rencontré le groupe Subsonic (retrouvez notre article sur Villaud’Rock). Pierrot (basse, chant), Frédéric (guitare, chant) et David (batterie, percussions) ont bien voulu répondre à nos questions.

ADT : Pouvez vous vous présenter et expliquer le style de votre musique ?

Pierrot : Alors moi c’est Pierrot. Mon style de musique préféré ou celui du groupe ?
ADT : Du groupe.
Pierrot : Donc on est un peu entre No One et Trust, à peu près dans cette énergie là sauf que c’est du nouveau. On a rien inventé mais par contre on fait que ça dure.
David : Le style le plus représentatif du groupe, pour moi, je dirais que l’on chante en français comme No One et c’est l’énergie de Nirvana. Power rock, power trio. ça chante en français car on a une belle langue. D’ailleurs on était en Irlande et les gens nous disaient : » on rigole quand on voit des groupes qui chantent en anglais parce qu’on ne comprend rien ». C’est vrai, à part des groupes qui ont fait leurs études aux Etats Unis ou en Angleterre, les groupes français qui chantent en anglais ça ne veut rien dire.
Frédéric : La pop s’en sort mieux je dirais, peut être parce-que c’est plus mélodique. Mais dans le rock quand tu chantes en anglais tout de suite tu prends un accent de Californie.
David : Il y a une belle plume, il y a quelque chose à faire avec la langue française.
ADT : Il n’y a pas des masses de groupes qui chantent en français….
Frédéric : Ben à un moment donné, le français c’est à double tranchant, tu écoutes tout de suite le propos. Donc si ça ne te parles pas tu t’en vas. Alors qu’en anglais il va te dire des conneries et tu vas pas comprendre tout de suite.
Pierrot : tu vas écouter que la mélodie en anglais.
Fred : Bon y’a des groupes qui font ça bien comme Shaka Ponk (redécouvrez notre interview), c’est conceptuel. Mais en chantant en français tu es plus remarqué dans le style. Ce que tu dis va tout de suite être démasqué. Si tu chantes des grosses conneries on va te dire c’est bien ton truc mais c’est de la grosse merde. Alors il y en a qui disent “oui on chante en anglais car nos racines sont anglaises” le mec il a 25 ans et il te sort les Beatles, les Stones… Encore qu’il me dirait Slipknot….
David : Oui et il y en a qui veulent travailler à l’international. Donc en chantant en anglais on peut se barrer en Angleterre, en Hollande en Espagne… En français t’es plus limité. On sait par exemple qu’au Luxembourg ils sont racistes, il faut que tu chantes en anglais tout ça car ils n’aiment pas les français. On est parti en Irlande une semaine on s’est dit on va se prendre des canettes sur la tronche. Au début ils nous regardaient bizarre, on a fait les premiers accords c’étaient nos copains…. Les Anglais on les pratique déjà aux 24h du Mans, ça fait 3 ou 4 ans, et les Anglais veulent de la musique, ils veulent du son.
Pierrot : Même si tu chantes en français, ce qu’ils veulent voir c’est l’énergie que tu as, si tu pues la sueur à la fin ils se disent “ho putain…”
David : D’ailleurs ils étaient tellement contents qu’ils applaudissaient pas ils faisaient voir leur b…. (rires)
Pierrot : et le pire dans tout ça c’est qu’ils nous ont acheté des albums. Tu te rends compte des albums en français !
David : C’est 12€ ils te donnent 20 tu leur dis : » attends la monnaie » ils te répondent no money no money ! Les Anglais ils aiment la musique en fait.

ADT : Alors le dernier Album, comment est ce que vous le définiriez ?

Fred : Urbain. Nous on est de cette école aussi de Faith No More. Tu n’es pas obligé du premier au dernier morceau d’avoir le même style. Il faut prendre des risques. Tu vois on a mis 2 morceaux de sèche dedans, on a été dans le hip hop un peu sans être des mecs du hip hop, mais on vit dans notre époque. Les mecs ils font que du rock, sans être méchant, style à la Noir Des’ mais c’est mort ça. Je veux dire ça fait 30 ans qu’on se tape ça… A un moment donné tu sais écrire, même si Cantat et son groupe on fait un parcours exceptionnel, à un moment donné le hip hop est passé par là…
David : On a quand même grandi avec NTM, IAM,….
Fred : Pourquoi on serait obligé de rester dans le trip on va faire Noir Des‘. Il Faut casser les barrières, les codes, tout cela, ça ne veut plus rien dire. Les jeunes maintenant la musique elle est passée dans les têtes, dans les coeurs. Tu peux tout faire mais il faut le faire avec sentiment, émotion et sincérité. Pour moi si tu arrives à faire ça les gens t’écoutent. Après ils peuvent ne pas aimer ça fait parti du truc. De tout façon on s’en fout on court pas après la gloire.
Pierrot : Il faut être intègre c’est tout….
Fred : Voila être intègre, jouer pour les gens. Après si les gens aiment en masse tant mieux pour nous. S’ils aiment pas ils nous rejettent, c’est pas grave, c’est pas un problème.
David : De toute façon on ne peut pas plaire à tout le monde.
Fred : Vaut mieux être médiocre dans ce que tu fais que d’être une copie pour faire style. On joue notre musique comme si chaque concert était le dernier. C’est comme ça que l’on est dans notre état d’esprit sur scène et dans nos disques. Sinon ça serait toujours le même disque, la même chanson. Alors c’est vrai on a croisé des mecs qui nous aiment bien malgré qu’ils nous aient dit ouai, bon je trouve que vous virez trop par là… Bon ben c’est pas grave ça ira chercher d’autres gens.

ADT : justement donc c’est le 3ème album ?

Fred : Oui c’est le 3ème, c’est difficile de faire un 3ème album. Dark city celui d’avant quoi qu’on en dise il était quand même réussi, sans prétentions. Tout public on va dire. Alors que celui-là, le propos… Tu vois il y a Asocial, Violence Réactive, Babylone Pogo…
David : D’ailleurs Babylone Pogo il a été repris au Mans par une chorale d’une cinquantaine de gamins de 9 à 17 ans. On a fait une résidence avec eux pendant une journée et ils l’ont repris devant 400 personnes, avec les parents, les élus…
Pierrot : D’ailleurs on leur a dit, vous voulez pas changer les paroles ? ils ont répondu non non non on fait pareil que vous !!
David : 46 gamins qui reprennent ta chanson Babylone Pogo t’as la chaire de poule…

DT : Vos textes sont très engagés. Est ce facile d’être un groupe indépendant ?

Fred : Nous ça nous a toujours paru naturel.
David : Ben si tu chies sur la gueule du système tu vas pas leur demander des sous, tu vas pas retourner ta veste.
Fred : Quand tu choisis d’être libre, la liberté a un prix. Par contre si tu as envie de dire un truc dans ta chanson, même dégueulasse, ben tu le dis. Il n’y a pas un mec qui te diras non mais tu comprends, en radio là je pourrais pas… On s’en fout. Après faut pas non plus être des gros anarcho tout pourris. David : Oui il faut quand même un peu de police, il faut quand même des lois. Mais le problème c’est que ceux qui créent tout ça ne respectent pas.
Pierrot : Ce qu’il y a c’est que l’on n’est pas démago. Après on est pas les plus malheureux, on est en France, par rapport à d’autres pays.
Fred : Ouais, le social est bien, bon après les hommes politiques….
David : Oui et puis on s’occupe aussi de… On est chez nous quoi ! de nos futurs gamins, nos grands parents qui se sont battus pour que l’on ait ces privilèges là. On est en train de tout perdre en fait. Fred : Après, on est peut être une génération qui va devoir se battre.
David : les 27, 35 ans actuellement c’est une génération sacrifiée…
Pierrot : Ouais votre générations quoi…..
David : Ouais on te demande de faire des études et à 30 ans t’es au chômage.
Pierrot : Résultat des courses tu te retrouves autour d’une table en train de faire une interview avec un groupe… voilà…. (rires)
ADT : On s’en sort bien quand même
Fred
: Ouais et vous en êtes qu’à la première bière ! (rires)
Pierrot : vivement 1h du matin !
Fred : Non mais le truc important d’après moi c’est l’envie. Faisons des choses, n’ayons pas peur d’être vu par d’autre. Il y a trop dans cette société de “faut que tu sois comme ça”. Ça nous pourrit le cerveau. Maintenant il faudrait presque arriver à se détacher de tout ça : brûler ta télé, la foutre par la fenêtre. Quand un programme en radio te plait pas tu éteins ta radio. Quand tu vas faire tes courses pourquoi tu subis leur musique complètement débile. La dernière fois que je suis allé acheter un truc je n’arrivais même pas à me concentrer, ça gueulait… Non non j’en veux pas tu vois. Il faut leur dire un moment donné Non j’aime pas ta musique, je viens faire mes courses je suis pas obligé de subir ton quota de variété Stop ! Et si on le faisait tous, à mon avis, ils nous écouteraient.

1014137_406334676149728_1207929710_nADT : Une question un peu moins politique pour changer un peu (rires). Après La Vie En Rose et Requiem Pour Un Con, prévoyez vous de faire d’autres reprises ?

Fred : En fait, La Vie En Rose la première fois que l’on a fait ça c’était une boutade. Piaf chantait La Belle Vie et pour nous c’était déjà la merde qui s’installait donc on a détourné le propos. Pour Requiem c’était différent car cette chanson tout le monde la reprenait mais jamais comme nous on aurait voulu l’entendre. Le fait d’avoir mis cette guitare un peu sauvage avec les sons qui tournent… on avait eu l’idée que ce soit la gonzesse des Rita Mitsouko qui chante, mais quand on a contacté les labels ça a donné forcément “vous êtes qui ? rien ? de la merde…. ben non”…. donc on l’a fait c’est tout. On a pris que le texte et on a refait toute la musique derrière.
Pierrot : Le texte est tellement lugubre que c’était presque facile d’imaginer la musique. Fallait mettre un truc à la Black Sabbath derrière.
Fred : Pour nous c’est devenu une marque de Subsonic.
Pierrot : Par contre c’est marrant, on s’était fait rembarrer pour Rita Mitsouko mais on a reçu un coup de fil…
Fred : Ouais Paris Dernière ils ont trouvé ça superbe ils nous ont mis dessus sans se poser de question
Pierrot : Ouais et on a rien demandé !
Fred : Après Placebo ils ont essayé de la faire, mais sans déconner elle est moins bien. C’est pas parce que nous on l’a fait. Maintenant pour la refaire faudrait mettre une chanteuse qui crie. Mais si tu entends toujours le rythme de base, c’est chiant. Elle est sauvage cette chanson.

ADT : D’autres reprises en vue pour le futur ?

Fred : On sait pas. Nous les reprises c’est pas trop notre truc. Hormis Antisocial que l’on fait parce que l’on trouve que Trust ça a été le fil conducteur en français et que ça a été le premier groupe à revendiquer quelque chose. Maintenant le Hip Hop est arrivé mais Trust c’était les précurseurs. Pierrot : Ouai et puis ils veulent plus le jouer, la dernière fois j’y été c’était non non vous aurez Antisocial à la fin, si vous restez vous l’aurez et puis c’est bien comme ça…
Fred : Ben ils crachent un peu sur leur public, c’est dommage. Donc cette chanson elle ne leur appartient plus, de toute façon elle nous appartient à tous. ça fait maintenant plus de 20 ans qu’elle existe et puis c’est un texte qui est bien. Il parle de nous tous, des conditions dans lesquelles on est. Pierrot : Et puis c’est une belle musique.
Fred : Ouai un vrai titre. C’est même dommage qu’ils chient sur la gueule des gens. Parce qu’avec ce qu’ils ont fait… c’est culte. Pour mois c’est le plus grand groupe français que l’on a. Après il y a Noir Désir, mais Trust c’était…..
David : Y’a eu Téléphone aussi….
Fred : Ho variétoche….
Pierrot : Oui.. mais non…. c’était autre chose
David : en fait c’est Kolinka le batteur de téléphone qui aurait du être le batteur de Noir Des’ car il est beaucoup plus rock que Denis Barthe. C’est comme Ringo Star, il est reconnu parce que c’est le batteur des Beatles, mais rien à voir avec le batteur de Muse, celui de Placebo actuellement ou Farid Medjane de Trust. Il y a des batteurs comme ça. Tu prends le batteur de Metallica il aurait jamais du être là, il est pas au niveau de Metallica, mais il était à la création du groupe et il est toujours là. Peut être qu’un jour si Subsonic ça cartonne on dira ben David il est mauvais (rires) on ne sait pas, il y a tellement de bons batteurs. Il y a des jeunes de 15/16 ans qui arrivent, double pédale et tout. Après t’es pas obligé de mettre de la double partout. Subsonic ça ne nécessite pas…
Pierrot : Non la triple ! (rires)

ADT : Un dernière question ?
Pierrot : Ouais au lieu de fumer ta clope (rires)

Adt : comment voyez vous le futur ? peut être un peu tôt pour un nouvel album mais des clips éventuellement, la tournée ?

Fred : Oui la tournée…
David : On voulait faire 60 dates cette année on est à 54 sur le papier. Donc il nous en manque 6 pour atteindre l’objectif.
Fred : Rencontrer des gens supers…
ADT : Des festoches de prévu ?
Fred : Ouai bientôt avec Eiffel. (Festival Fest’n’mind)
David : Aussi à Montpellier fin août (Festcoubille Rock Festival). Il y a toutes les dates sur le site (www.subsonic-music.com).
Fred : On va repartir en Belgique, on va en Angleterre l’année prochaine. On va aussi jouer en Suisse avec un super groupe. Et plus on tournera, plus on enverra du son. On est des gens simples. Garder un état d’esprit comme pouvait être la musique avant que le business se mêle de tout ça. Faut que ça reste simple, le jour où ça le serra moins ben moi je serais à la pèche.

ADT : Bon ben merci les gars d’avoir voulu nous accorder quelques minutes et bon concert ce soir.

Tags: , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.