Chroniques

Published on février 25th, 2014 | by Monsieur T.

0

Tagada Jones – Dissident

20 ans déjà que les Tagada Jones traînent leurs caboches de keupons sur les routes, braillent sur leurs skeuds et le font sans concession.

Pour leurs 20 ans, les Tagada Jones ont offert à leurs fans un CD/DVD live au meilleur de leur forme, le tout reprenant le meilleur de leurs compos. Evidemment, pour un punk, ça ne suffit pas ! Alors, histoire d’être bien sûr que tout le monde ait compris que cette bande de sales gosses a maintenant 20 ans d’existence, ils nous balancent 20 titres dans la gueule. 20 ! Ni un de plus ni un de moins.

D’entrée de jeu, les Tagada nous refont l’histoire du rock version punk militant. Ça commence en douceur avec un Nico qui ne braille pas (what the fuck ?) mais inutile de vous la faire à l’envers, très vite, le débit s’accélère à l’instar de la musique pour devenir un pur titre punk dont ils ont le savoir-faire.

Alors oui, le chanteur gueule toujours autant et les détracteurs ne changeront pas d’avis mais un bon Tagada Jones ça réveille toujours autant (c’est un fait !).

Bon, 20 pistes punk d’une traite ça peut être lourd à digérer (quoi que …) mais fort heureusement le disque peut se diviser en deux parties. La première partie (les 12 premiers titres) peuvent s’apparenter à un disque de Tagada Jones digne de ce nom, tandis que la suite tient plus du disque bonus (dans le très bon sens du terme).

Partie 1 Dissident

Dissident” c’est avant tout du punk (surpris ?) comme sur “De l’amour et du sang” qui ouvre le disque, mais aussi avec “Karim & Juliette” (avec en guest Loran guitariste de Béruriers Noir) ou encore l’excellent “Tout va bien“, fable sur l’indifférence des gens avec son refrain qu’il sera bon de scander en live “Tout est sous contrôle” !!!

Bien que le punk “classique” occupe la majorité du CD, quelques titres plus hardcores font acte de présence.
Instinct sauvage” prône l’anarchisme sur une grosse rythmique, “Vendetta” lance un appel à la clémence pour un père ayant fait justice soi-même suite au meurtre de sa fille. Enfin “Tous unis” fait partie de ces titres particulièrement lourds, que cela soit dans les parties de basse ou de batterie. “Tous Unis” revient sur l’engagement alternatif et indépendant du groupe qui n’a pas faibli depuis le début.

Pour les amateurs de punk californien, le titre éponyme de “Dissident” est là. Paroles toujours anti-commerciales mais avec des choeurs sur le refrain qui sonnent très/trop californien. Le reste est heureusement bien punk.

Partie 2 Featuring et Bonus tracks

En 20 ans Tagada Jones s’est fait un paquet de potes dont voici la liste des invités :
Vinc (Aqme), Pepel (ex-tagada) & Stephane Buriez (Loudblas), Poun (Black Bomb A) Reuno & Phil (Lofofora) et Guizmo de Tryo.

Si certains duos valent carrément leur pesant de cacahuètes, certains déçoivent quelque peu.
Le premier à ouvrir les festivités est Vinc, qui n’est autre que le nouveau chanteur du groupe de métal Aqme. Les deux chants fondamentalement différents font parfaitement écho l’un à l’autre.
Stephane Buriez de Loublast ne fait pas dans la finesse et on peut aisément lui décerner le prix du meilleur chant growl sur le très métaleux “Blasphème“.
Poun de Black Bomb A, quant à lui, peut se targuer d’avoir la piste la plus hardcore de tout le disque. On n’en attendait pas moins de sa part.
Reuno de Lofofora toujours classe avec sa grosse voix fait un très bon duo avec les Tagada dans la bonne humeur “On ne chante pas on crie, c’est ce que l’on dit de toi et moi” scandent-ils à l’unisson.
On finit par le duo avec Guizmo. Si sur le papier le duo avec le reggae man paraissait l’idée la plus originale du disque, à l’écoute le titre lorgne malheureusement vers la pop-FM. Bien tenté mais dommage.

Enfin pour enfoncer le clou, les Tagada Jones finissent par trois reprises : “Skin ou Keupon” (Tulaviok), “I’m hungry” (Anti-heros) et une reprise d’eux-mêmes avec “Karim & Juliette” (feat. Loran).

Alors bref, Tagada Jones a 20 ans et ils ne vont pas se refaire.
Leurs défauts sont aussi leurs qualités.

Rayez les mentions inutiles lorsque vous l’aurez écouté :
Album généreux dans le contenu / Album trop long
Un chant toujours aussi énergique/ Ça braille trop
Du Punk, du Harcore et du Métal !!!!/ Euh … c’est quoi cette musique de sauvage ?!?
Des featurings de tarés / Mais qui sont ces gens ?

Titres favoris (avis purement personnel) :
De l’amour et du sang
Tous unis Vivre (feat Vinc de Aqme)
On ne chante pas on crie (feat Reuno de Lofofora)

Artiste : Tagada Jones
Album : Dissident
Date de sortie : 17 février 2014
7/10

Pour plus d’infos : www.tagadajones.com

Tags: , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.