Villaud’Rock : Un festival gratuit qui a tout d’un grand ! | L'Appel Des Tympans

Reportages

Published on juillet 15th, 2013 | by Monsieur T.

1

Villaud’Rock : Un festival gratuit qui a tout d’un grand !

SONY DSCSamedi 29 juin. La 17ème édition du festival Garorock bat son plein à Marmande. Il faut dire que les têtes d’affiche ne manquent pas. Jugez par vous-mêmes : Asaf Avidan, Wax Tailor, Saez, Skip the Use, Iggy and the Stooges, Mika… La liste est longue et ce n’est pas le sujet de cet article, puisque l’Appel des Tympans est parti gambader joyeusement dans un patelin à 150 bornes de là mais à deux pas de la ville rose. A Villaudric (31) donc. Ici les habitants ne font pas comme tout le monde.
À défaut de célébrer la fête de la musique un 21 juin (date symbolique mais ô combien concurrentielle), cette bande de petits malins a tout simplement décalé leur événement la semaine suivante. Le 29 juin en l’occurrence.

Le Villaud’Rock, puisque tel est son nom, se déroule ainsi : Sur la place du village se trouvent les deux scènes du festoch, un coin pour se remplir l’estomac, un autre pour se rincer le gosier et un espace merchandising tenu par nos nouveaux amis de Subsonic (la tête d’affiche de la soirée). Derrière tout ça se tient la fameuse « Brocazik » qui avait retenu toute mon attention sur l’affiche. Une brocante musicale censée présenter différents stands : instruments de musique, vente de disques … ou autres du moment que la musique est à l’honneur. Malheureusement c’était pour moi la déception du jour. Seulement deux exposants pour la Brocazik 2013. Certes très sympathique mais relativement limitée puisqu’il n’y avait que des vinyles à se mettre sous la dent.

La visite de la brocante s’avérant plus courte que prévu et les concerts n’ayant pas encore commencé, mon compatriote de l’Appel des Tympans et moi-même en avons profité pour aller à la rencontre de Subsonic. Déjà en contact avec eux depuis quelques temps (voir notre chronique sur leur dernier album) nous n’avions pas encore eu l’occasion de les rencontrer en chair et en os. Une occasion parfaite pour réaliser une interview que vous trouverez prochainement en ligne…

Il est temps de se pencher sur les groupes présents ce soir et ce sont les Braqueurs qui ont l’honneur d’ouvrir le bal. Ce groupe local fait dans le rock festif avec des compos en français et de qualité. Le public commence à peine à arriver, mais les fidèles du groupe sont déjà là pour festoyer ! Le concert achevé, c’est la 2ème scène qui prend le relais (une organisation au poil avec une vingtaine de bénévoles mobilisés).
Deux scènes pour éviter les interminables changements de plateaux. Pour un festoch local c’est la grande classe !
Lagats, encore un groupe local, balance son son Heavy metal/Hard rock sur la scène découverte. Les petits jeunes ne sont pas en reste et même si le début du set fut difficile, le potentiel est là. À suivre.
Hop hop hop, déjà présent l’année dernière, revient avec ses costumes à carreaux hauts en couleurs et leurs lunettes de soleil. Le show est rodé comme sur du papier à musique. Leur unique prétention : mettre l’ambiance et pour le coup cela fonctionne bien.
Retour sur la scène découverte pour Mesryne. Nul rapport avec son célèbre homonyme. Il est ici question de rock uniquement.
SONY DSCEt c’est sur un crachin bien de chez eux que le 5ème groupe de la soirée arrive prêt à en découdre. Subsonic n’est pas là pour faire de la figuration, qu’on se le dise. Le concert est à l’image de ce que laissait présager le disque : Dantesque !
Le batteur, possédé, ne tient pas en place sur son tabouret, le guitariste balance ses rifts à nous faire pleurer et le chanteur n’a pas la langue dans sa poche. Subsonic tient toutes ses promesses en live. Et ce n’est pas une brève coupure de courant qui les coupera dans leur élan. David se contentera simplement de cogner plus fort le temps que l’électricité revienne !
1h30 plus tard, une pause s’impose et je m’installe une dernière fois à proximité de la scène découverte pour Bustics Blasters. Le dernier groupe de cette soirée qui viendra clôturer les concerts sur un son dub/electro.

Le DJ prévu à l’origine pour la nuit ayant posé un lapin aux organisateurs le jour même, c’est l’un des brocanteurs qui se proposa pour le remplacer. Villaud’Rock c’est aussi un esprit, celui de la solidarité. Un petit groupe de gens prêts à s’entraider pour faire bouger leur village. Une équipe de bénévoles qui n’hésite pas à mettre les petits plats dans les grands avec ce festival gratuit qui a fait vibrer le rock sur ces 2 scènes.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à chercher Villaudric sur une carte pour l’année prochaine !

Pour plus d’infos sur Villaud’Rock : http://rockinpais.wifeo.com

Tags: , , ,


About the Author



One Response to Villaud’Rock : Un festival gratuit qui a tout d’un grand !

  1. Pingback: Subsonic L'Interview Réactive - L'Appel Des Tympans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour plus d'infos.